3 Gb/s : SFR teste du câble plus rapide que la fibre :

Qui l’eût cru ? Le câble prend l’ascendant sur la fibre. Du moins en partie. La maison mère de SFR teste effectivement des accès à internet par câble offrant plus de 3 Gigabit/Seconde au client.

Alors que SFR vient de porter son réseau câblé à 1 Gb/s, égalant ainsi la fibre en débit descendant, sa maison mère prépare l’étape suivante.

Le groupe Altice et l’équipementier réseau Cisco ont diffusé un communiqué de presse dans lequel ils revendiquent un record de vitesse en matière de câble. Ils atteignent effectivement plus de 3 Gb/s par client en conditions réelles.

Parallèlement à la commercialisation de l’internet Gigabit, Altice expérimente chez SFR la dernière norme DOCSIS 3.1. Il déploie pour ce faire de nouveaux routeurs Cisco, avec lesquels il repousse les limites de ce que SFR appelait jusqu’à récemment la fibre à terminaison coaxiale. Sur des câbles coaxiaux existants, il atteint donc un peu plus de 3 Gb/s par client, et un peu plus de 7 Gb/s par segment. Un segment est un lot de clients qui se partagent un même accès.

Le DOCSIS 3.1 rehausse donc les débits maximaux. Mais pour les atteindre, il faut consacrer la totalité de la bande passante à la connexion à internet, au détriment des canaux jusqu’alors réservés à la télévision.

Il faut donc passer à l’IPTV, comme en xDSL ou en FTTH, et renoncer aux avantages de la TV par câble, tels que le meilleur temps de zapping ou la possibilité de recevoir une multitude de chaînes simultanément.

Surtout, cette nouvelle norme ne résout pas la problématique de l’asymétrie des débits. Le débit montant, communément appelé upload, restera loin derrière celui du FTTH. Rappelons qu’à ce jour le câble à 1 Gb/s plafonne à 40 Mb/s en émission, et qu’il est à ce titre 5 à 6 fois plus lent que la fibre.

Le développement d’usages et de services tels que le partage de photo et de vidéo ou la sauvegarde en ligne requièrent pourtant un débit montant élevé. C’est même pour cette raison que le régulateur des télécoms a interdit à SFR de présenter son câble comme de la fibre.

Panasonic annonce 2 nouvelles enceintes multiroom

Panasonic a choisi Qualcomm et sa solution AllPlay pour équiper ses enceintes de la fonction multiroom.
Les SC-ALL2 et SC-ALL5CD communiquent via Bluetooth, Wi-Fi (DLNA et WPS) et possèdent également une connectique Ethernet ainsi qu’une entrée auxiliaire mini-jack 3,5 mm.
Grâce à l’application Panasonic Music Streaming, disponible uniquement sur Android et iOS, ces deux enceintes peuvent accéder aux services de streaming audio en ligne Spotify, Napster, Aupeo! et AllPlay Radio de TuneIn.

L’enceinte SC-ALL2, compacte et discrète, le présente des bords arrondis en aluminium et se protège avec une grille en tissu. Les commandes tactiles retroéclairées sont situées sur sa face supérieure et permettent d’accéder à 6 préréglages définis par l’utilisateur. Elle est conçue comme enceinte sédentaire. Elle est donc dépourvue de batterie et doit être raccordée à l’alimentation pour fonctionner.
Elle embarque un haut-parleur de 8 cm nommé Long Stroke Woofer qui promet, selon le fabricant, des basses incroyables, un son clair et cristallin et totalise une puissance de 40 W RMS. Elle sera disponible en juillet 2015 en noir ou blanc au prix de 199 €.
panasonic-sc-all-marseille-formation-entretien-depannage-assistance-sauvegarde-domicile-mdsap-windows-mac-android-wifi

panasonic-sc-all-marseille-formation-entretien-depannage-assistance-sauvegarde-domicile-mdsap-windows-mac-android-wifi
La SC-ALL5, plus plate et plus fine, affiche un design à panneau et bords en aluminium ainsi que des commandes tactiles rétroéclairées. Elle peut éventuellement se fixer au mur. Contrairement à la SC-ALL2, elle fonctionne sur batterie et se recharge via le secteur.
Dans un esprit plus nomade que la SC-ALL2, elle propose un port USB supplémentaire, une puce NFC et est livrée avec une télécommande. Elle embarque également un lecteur CD et un tuner radio FM et DAB.
Du côté audio, la SC-ALL5CD intègre deux haut-parleurs pleine bande de 6,5 cm avec deux radiateurs passifs et propose des technologies de remasterisation Bluetooth, XBS Master et un système LincsD-Amp qui pourrait régler d’éventuels problèmes de distorsion, d’interférences et de jitter.
Elle promet une puissance totale de 40 W RMS et sera disponible elle aussi en juillet 2015 au prix de 349 €.

panasonic-sc-all-marseille-formation-entretien-depannage-assistance-sauvegarde-domicile-mdsap-windows-mac-android-wifi

Après le ChromeCast, Microsoft présente le Wireless Display Adapter

En septembre, Microsoft présentait son Wireless Display Adapter, une clé HDMI Miracast qui devait rapidement faire son entrée sur le marché américain. Nous sommes 6 six mois plus tard et voilà enfin que le petit appareil débarque dans l’Hexagone.

Pour ceux qui ont manqué l’info de septembre, le Wireless Display Adapter est une clé HDMI qui fait appel à la technologie Miracast afin de partager, dupliquer ou d’étendre un écran de smartphone, d’ordinateur portable ou de tablette compatibles Miracast avec une TV HD, un vidéoprojecteur ou un moniteur, le tout sans-fil.

En terme de compatibilité, il est annoncé compatible avec Windows 8.1 (et supérieur), Windows Phone 8.1 (et là aussi supérieur) ainsi qu’avec Android à partir de la version 4.2.1 (Jelly Bean). Peu encombrant (88 x 20 x 10 mm pour à peine plus de 33 g), l’engin nécessite en revanche la proximité d’une source d’alimentation, à savoir une prise USB.

Le tarif français est à 69,90 € et il sera disponible dès le 12 février, soit ce jeudi.

Le Chromecast s’équipe enfin d’un mode invité

Chromecast propose maintenant la présence d’un mode invité, qui autorise des personnes se trouvant dans la même pièce à se connecter à votre Chromecast. Vos invités peuvent accéder à l’appareil, même si ils ne sont pas connectées sur le même réseau Wi-Fi. Jusqu’à présent, pour qu’une seconde personne puisse utiliser le Chromecast, elle devait impérativement se connecter sur le même réseau Wi-Fi. Maintenant, un code PIN est envoyé au deuxième utilisateur, qui n’a qu’à le saisir pour se connecter à son tour à l’appareil.

Pour activer la fonctionnalité, il suffit de se rendre sur votre appareil, dans les paramètres de l’application Chromecast, et d’autoriser les invités. Ce mode invité est arrivé avec la mise à jour en date du 10 décembre, et qui porte le numéro de version 1.8.22. Google avait d’ailleurs annoncé cette fonctionnalité lors de la Google I/O.

Envie d’un café ? Demandez-le à votre smartphone

Apple a grandement œuvré à créer une mythologie autour des smartphones et des multiples utilisations qu’ils offrent avec le slogan « il y a une application pour à peu près tout » diffusé à l’occasion du lancement de l’iPhone 3GS. De nombreux humoristes, journalistes et marketeurs ont joué de cette promesse. Les détracteurs et les sceptiques aussi : « et pour le café, il y a une application pour ça ? ». Aujourd’hui,quatre ans après cette publicité, il y a maintenant une application pour ça aussi. Mais il vous faudra tout de même débourser 120 euros pour acheter la cafetière compatible.

Elle s’appelle « Mr Coffee Smart Coffee maker Enabled with WeMo » et est commercialisée conjointement par la marque Belkin et Mr Coffee, fabricant américain de cafetière. Son but est naturellement de faire du café, mais elle intègre quelques éléments technologiques supplémentaires grâce auxquels elle est capable de différer la fabrication du café. Et elle se connecte au smartphone grâce à une connexion WiFi et l’application WeMo compatible iOS (7.0 minimum) et Android (4.0 minimum).

Concrètement, l’application apporte deux fonctions majeures. La première est la programmation de l’heure à laquelle la cafetière doit faire le café. Il est bien sûr possible de lancer un cycle à partir du mobile, à condition que l’ensemble des ingrédients soit bien fourni (café, filtre et eau). La seconde fonction concerne la maintenance de la cafetière. L’application affiche le niveau d’eau et de café et vous alerte quand le filtre doit être changé ou que la cafetière doit être lavée.

Partie intégrante d’une gamme domotique compatible WeMo (interrupteur, ampoule, prise électrique, capteur de présence), cette cafetière est le bon exemple des produits électroménagers de nouvelle génération, connectés et accessibles à distance.

mr-coffee-marseille-entretien-depannage-assistance-formation-conseils (2)

mr-coffee-marseille-entretien-depannage-assistance-formation-conseils (1)

Harman-Kardon Omni : du son plein la maison…

Après Sonos et Bose, Harman Kardon propose son système son multiroom. Il se démarque de la concurrence par sa grande polyvalence et l’ouverture de son système. On vous explique tout.

Le système Omni est basé sur 2 modèles d’enceintes, l’Omni 10 (pour le mono) et l’Omni 20 (pour le stéréo) et un adaptateur : Adapt qui apporte la liaison sans fil à un système audio qui en est dépourvu et ce quelque soit la marque de celui-ci

harman-kardon-omni-multiroom-son-HiFi-installation-conseils-depannage-assistance-configuration-Marseille

L’Omni 10 fonctionne en mono et développe 2 x 25 watts. De forme semi-sphérique, elle est équipée d’un tweeter de 35 mm et un woofer de 90 mm. Sa connectivité comprend le Bluetooth et le Wifi. La connectique se compose d’une entrée Jack pour connecter une source externe en filaire. Son prix conseillé est de 199 €.

harman-kardon-omni-multiroom-son-HiFi-installation-conseils-depannage-assistance-configuration-Marseille

L’Omni 20 développe 60 watts pour alimenter 2 tweeters de 19 mm et 2 woofers de 75 mm. Elle offre la même connectivité que sa petite sœur. Son tarif est de 299 €.

harman-kardon-omni-multiroom-son-HiFi-installation-conseils-depannage-assistance-configuration-Marseille

Une fois le système en place on peut diffuser la même musique dans toutes les pièces ou une musique distincte par pièce. Autre possibilité, en passant d’une pièce à l’autre, un simple appui sur une touche dédiée vous permet de poursuivre l’écoute du titre joué d’une enceinte Omni à l’autre. On peut également grouper plusieurs enceintes Omni pour créer un système stéréo ou multi canal jusqu’au 5.1.

Le système Harman Kardon Omni devrait être disponible courant novembre.

Page 1 of 1