L’Apple Watch sauve un homme âgé d’une crise cardiaque

Une histoire pas banale est arrivée à Dennis Anselmo.

Si ce Britannique est encore en vie aujourd’hui, il le doit sans doute à son Apple Watch. La vie de Dennis Anselmo, un Britannique de 62 ans a été sauvée par une montre électronique, la célèbre Apple Watch. Ce collectionneur de montres a tout de suite été charmé par la haute technologie qu’offre l’Apple Watch. Il s’est procuré ce petit bijou le jour de sa sortie, et depuis, sa montre ne quitte plus son poignet. Dennis Anselmo, sexagénaire et peu sportif a un pouls naturellement bas par rapport à la moyenne. L’histoire est arrivée lorsque Dennis Anselmo refaisait la clôture de son jardin. Tout à coup, il s’est senti fiévreux. Il s’est alors assis pour se reposer et a regardé son Apple Watch… Alors que son pouls était habituellement autour de 50 pulsations par minute, la montre lui a indiqué un pouls atteignant les 210 battements par minute ! On l’a donc conduit d’urgence à l’hôpital.

 

Aujourd’hui, Dennis Anselmo remercie les avancées technologiques d’Apple. Les concepteurs d’Apple Watch n’ont pas terminé de nous surprendre, ils nous informent que la montre pourrait bientôt s’enrichir de nouvelles fonctionnalités qui permettraient de prévenir automatiquement les secours en cas d’attaque cardiaque.

En savoir plus : http://www.gentside.com/apple-watch/dennis-anselmo-survit-a-une-crise-cardiaque-grace-a-son-apple-watch_art74095.html
Copyright © Gentside

Moto 360 2015 : la même mais en mieux :-)

Après le succès rencontré par la Moto 360 au cours de l’année écoulée, Motorola vient de dévoiler sa petite soeur à l’occasion de l’IFA 2015.

Premier changement, la montre est plus fine que son ainée. Et puis surtout, elle est proposée dans deux tailles de cadrans différents : 42 mm soit 1,37 pouces et 46 mm soit 1,56 pouces. Motorola a même distingué les modèles homme et femme  : pour la version féminine les bracelets sont plus fins (16 mm de largeur) pour les femmes et des bracelets qui peuvent atteindre 22 mm de largeur pour la version hommes.

Moto-360-2015-marseille-entretien-depannage-assistance-maintenance-formation

Envie d’une montre unique ? Pas de soucis en passant par le portail de personnalisation des produits Motorola (Moto Maker de son petit nom) vous aurez le choix entre plusieurs coloris de cadrans et de bracelets ainsi que la possibilité de varier les matières. La seule limite a votre imagination sera une nouvelle fois la contrainte financière puisque les tarifs évoluent en fonction de vos choix. A noter que Motorola a pensé aux sportifs en leur proposant un modèle Sport qui embarque une puce GPS et propose un bracelet tout plastique.

Moto-360-2015-marseille-entretien-depannage-assistance-maintenance-formation

Parlons un peu technique maintenant : le coeur de la bête est un SnapDragon 400 adossé à 512 Mo de RAM et couplé à 4 Go de mémoire interne. Côté connectivité on a du WiFi et du Bluetooth. Mais surtout, Motorola a gonflé les batteries  de son bijou et annonce une autonomie accrue de 50% soit … 1.5 jour …

Moto-360-2015-marseille-entretien-depannage-assistance-maintenance-formation

Premières livraisons prévues pour courant octobre à des tarifs allant de 299 à 499 euros.

Une montre pour surveiller ses enfants ou assister ses parents

Tout le monde vous parle de Windows 10 en ce moment, c’est pourquoi j’ai décidé de vous parler d’autre chose…du moins pour aujourd’hui

Haier se lance à son tour dans les montres connectées, mais oriente son E-ZY Watch en produit d’aide (ou de surveillance) à la personne, aussi bien pour les enfants que pour les grands-parents avec une version « Senior » moins enfantine.

haier-ezy-smartwatch-android-microsoft-windows10-windows-entretien-assistance-depannage-formation-conseil-avocat-marseille (1)

Un produit destiné aux enfants et personnes âgées et aux fonctions basiques, mais ciblées.

Baptisée E-ZY Watch pour la version enfant et E-ZY Watch Senior pour l’autre, ces montres affichent l’heure, la date, le niveau de batterie et l’accroche réseau (ces montres proposent d’embarquer une carte micro SIM afin de leur permettre de communiquer) sur un écran Oled monochrome d’un peu moins de 1 pouce.

haier-ezy-smartwatch-android-microsoft-windows10-windows-entretien-assistance-depannage-formation-conseil-avocat-marseille (2)

Sur le côté du boîtier, on trouve un bouton rouge qui lorsqu’il est pressé plusieurs secondes, appelle successivement 3 numéros pré-enregistrés (en cas de non-réponse des différents contacts un service de conciergerie prend le relais pour assister le porteur de la montre). Il est également possible d’appeler la montre, puisqu’elle possède son propre numéro et se dote d’un micro et d’un haut-parleur.

Dotée d’un GPS, l’E-ZY Watch et son porteur peuvent être repérés. Il suffit de placer des points d’intérêt à l’avance et on peut être avertis en temps réel dès que la montre les a atteints. Haier met alors en avant le côté pratique de cette option pour la surveillance d’une rentrée d’école ou d’une sortie.

haier-ezy-smartwatch-android-microsoft-windows10-windows-entretien-assistance-depannage-formation-conseil-avocat-marseille (1)

La montre se dote également d’une option — toujours pour les parents ou administrateurs du compte de la montre —  permettant d’activer à distance le micro pour écouter l’environnement du porteur.

Ces deux montres seront disponibles à la rentrée prochaine, avec un modèle pour enfant à 99 € et un  senior à 129 €.

La LG G Watch Urbane 4G se dévoile à Barcelone – MWC2015

La nouvelle déclinaison de la toute récente G Watch Urbane vient d’être présentée à Barcelone lors de la MWC2015. A l’inverse de sa grande sœur, cette déclinaison  n’a pas besoin d’être reliée à un smartphone pour être connectée puisqu’elle abrite un modem 4G.

lg-gwatch-urban-marseille-android-windows-maintenance-assistance-entretien-formation-conseil-deplacement-domicile-mdsap

Alors que la G Watch Urbane reprend les mêmes caractéristiques techniques que la G Watch R, la version 4G abrite des composants internes revus à la hausse (notamment en termes de batterie).

lg-gwatch-urban-marseille-android-windows-maintenance-assistance-entretien-formation-conseil-deplacement-domicile-mdsap

Complètement autonome donc, la G Watch Urbane 4G est animée par un système maison dérivé de WebOS, contrairement à la G Watch Urbane qui tourne, elle, sous Android Wear. Pour mémoire, l’OS de Google a toujours besoin d’un smartphone pour récupérer toutes les notifications et les afficher sur l’écran déporté de la montre. Avec le modèle 4G, l’utilisateur a donc la possibilité de répondre à un appel, à un email, d’envoyer un SMS, soit en passant par le petit clavier clavier, soit en utilisant un système de reconnaissance vocale signé LG.

lg-gwatch-urban-marseille-android-windows-maintenance-assistance-entretien-formation-conseil-deplacement-domicile-mdsap

Si le SoC reste le même, à savoir un Qualcomm Snapdragon 400, la batterie voit sa taille augmenter à 700 mAh (presque le double de ce qu’offrait la G Watch R). Du côté de la mémoire vive, elle est également augmentée pour atteindre 1 Go.

Derrière l’écran P-OLED de 1,3 pouce qui lui ne change pas, on trouve aussi un capteur GPS, un cardiofréquencemètre, 4 Go de mémoire et une connectivité 4G et NFC.

lg-gwatch-urban-marseille-android-windows-maintenance-assistance-entretien-formation-conseil-deplacement-domicile-mdsap

L’OS se contrôle aussi bien au tactile qu’avec les 3 boutons présents sur le côté de la montre, chacun donnant accès à des réglages et fonctionnalités particulières.

Pour l’heure, pas de prix ni de date de sortie a vous communiquer.

Après ARA, la montre modulaire Blocks

Après ARA, évoqué dans un article précédent, Phonebloks (la firme à l’origine d’Ara) vient d’annoncer son concept Blocks

En effet, Phonebloks a, en l’espace d’un week-end, confirmé le fonctionnement de la partie hardware : des modules de type écran, processeur, gyroscope et même thermomètre ont été conçus, puis connectés dans différentes combinaisons sans que la montre ne rencontre le moindre  dysfonctionnement.

Avec Blocks, les développeurs ne visent rien d’autre qu’une modularité totale. Non seulement chaque bloc peut être remplacé comme avec Ara, mais l’habillage même des modules peut être personnalisé au travers de coques indépendantes.

Concernant la partie software, Phonebloks se concentre pour le moment sur Tizen, mais prévoit d’ores et déjà une compatibilité Android (retenu pour Ara), iOS et Windows Phone. L’expérience utilisateur devrait donc être vraiment personnalisée, d’autant que n’importe qui peut développer un bloc, toute la technologie de Phonebloks étant open-source.

Avec ses « modules modulaires« , la firme peut prétendre être en mesure d’introduire une notion de durabilité sur un marché où les appareils possèdent  un cycle de renouvellement très rapide. Sa smartwatch entièrement personnalisable peut survivre aux exigences de la mode d’année en année. Un argument déjà employé concernant le projet Ara, mais qui paraît d’autant plus pertinent dans le cadre des fameux wearable devices (appareils portés en accessoires).

Pour l’heure Phonebloks a encore un peu de travail du côté de l’OS. En parallèle, la firme négocie déjà avec différents partenaires pour concevoir de nouveaux modules. Fitness, paiement sans contact et emplacement pour carte SIM ont été évoqués.

Page 1 of 1