Apple : iOS 10 se dévoile en 10 nouveautés :

Apple a profité de sa conférence WWDC 2016 pour dévoiler iOS 10, la prochaine version de son système d’exploitation destiné à son iPhone. Et il l’a fait en 10 nouveautés majeures.

Apple s’est décidé à modifier un peu le design et l’ergonomie de son écran de verrouillage qui peut désormais s’allumer simplement en levant le smartphone. Les notifications s’enrichissent également et 3D Touch permet par exemple d’obtenir plus de détails sur une notification, et de répondre directement depuis l’écran de verrouillage à un message.

Siri, l’équivalent de Google Now sous Android, est certainement le point d’orgue de cette présentation puisque Apple annonce l’ouverture de son assistant personnel aux développeurs tiers. Cela signifie qu’il sera possible d’utiliser Siri à l’intérieur d’autres applications à l’avenir. La firme de Cupertino a d’ores et déjà annoncé la compatibilité de Slack, WhatsApp, WeChat, Runkeeper, MapMyRun, Skype, Runtastic, ou encore Uber.

Quicktype, c’est une fonction de deep learning basée sur Siri qui va permettre de rendre le clavier de l’iPhone plus intelligent. Comme le montre Apple en exemple, si quelqu’un vous demande votre localisation par SMS, l’iPhone sera en mesure de vous proposer directement de tapoter sur « localisation actuelle » pour envoyer une map à votre correspondant. Pratique.

Cette nouveauté n’est toutefois pas sans nous rappeler l’évolution de Google Now évoquée lors de la Google I/0 2016, avec un assistant vocal soucieux de montrer comme il apprend de son propriétaire.

Même combat chez Photos, qui se développe à peu près au même rythme que Google Photos du côté d’Android. Apple promet une amélioration de l’intelligence de l’application, qui va intégrer la reconnaissance des visages, des objets, des animaux, ou des lieux. L’application créée des albums en fonction d’évènements, et mise beaucoup sur la présentation et l’ergonomie dans l’app (chose que Google a bien du mal à faire).

Apple s’est aussi attardé sur une fonctionnalité de création automatique de courtes vidéos, qui n’est pas sans nous rappeler le très bon Adobe Premiere Clip. Comme sur cette application, la fonction automatisée créé automatiquement une courte vidéo en sélectionnant les séquences jugées importantes, et adapte le rythme en fonction de la musique. Amusant.

De gros changements sont aussi annoncés du côté de l’application Plans, qui va bénéficier de nouvelles fonctionnalités proactives pour faciliter la vie de l’utilisateur en lui proposant certaines actions selon l’heure et le lieu. Il va être possible de réserver un restaurant depuis Maps par exemple, mais aussi d’y commander le Uber qui vous y emmènera. À noter que l’interface a été retravaillée, et propose plus d’informations ainsi que le trafic du trajet.

Apple Music, qui a réussi à convaincre 15 millions d’utilisateurs payants, a droit à une petite refonte de l’interface un an après son lancement. De quoi la rendre plus pratique et plus jolie, mais sans la changer radicalement. On note que les paroles des chansons seront désormais disponibles lors de l’écoute.

Apple a présenté l’application Home, basée sur HomeKit, qui permet de gérer plus facilement vos appareils connectés depuis votre iPhone.

L’application téléphone intègre deux nouvelles fonctionnalités particulièrement intéressantes. La première, c’est la transcription écrite des messages vocaux, ce qui vous permettra de les lire discrètement en réunion par exemple. La seconde, c’est l’intégration de WhatsApp à iOS avec une icône dédiée dans les fiches contacts et la possibilité de passer un appel VOIP depuis ces dernières.

On aura bien du mal à faire un topo complet sur Apple News, puisque l’application n’existe pas en France, mais Apple promet là aussi une refonte du design, comme pour Apple Music. L’app délivrera aussi des notifications « breaking news ».

Avec la prochaine application message, il sera possible d’envoyer des « liens riches ». Des liens YouTube, Apple Music ou Safari envoyés ou reçus sur Messages pourront être visionnés sans avoir à quitter l’application.

Apple veut aussi faire de la « prédiction d’emojis » et lorsque vous taperez sur certains mots dans un message en cours de rédaction, ils seront transformés en emojis (waouh !). Et des emojis trois fois plus gros en plus. En fait ce que veut Apple, c’est que Messages soit plus fun, un peu comme Snapchat ou Facebook Messenger. On imagine qu’il ne faudra pas longtemps pour qu’il soit possible d’envoyer des GIF, des autocollants…

Pour cela, cette application messages s’ouvre également aux développeurs tiers. Reste à voir ce qu’ils en feront pour y intégrer de nouvelles fonctionnalités. Apple a déjà montré un aperçu de son App store dédié aux iMessages où il sera possible de lancer des mini applications qui proposeront l’envoi de stickers, par exemple, voir même de passer des commandes et d’envoyer de l’argent, à la WeChat.

Avec iOS 10, Apple espère sûrement faire de l’ombre à Google avec l’arrivée d’Android N prévue pour cet automne.

Laisser un commentaire